LES CHIFFRES

Pourquoi continuer à lutter pour l'égalité femmes-hommes dans le secteur culturel ?

20% de femmes programmées dans les lieux musicaux subventionnés

0femme primée aux Molières de la mise en scène entre 2010 et 2018

33% de femmes programmées dans les théâtres subventionnés

23%de réalisatrices de longs métrages

Aujourd’hui encore, les inégalités restent structurelles (écarts de salaire, plafond de verre, répartition genrée des activités et des apprentissages...), parce que la Culture est l'espace commun d'expression de nos représentations et de nos valeurs : la sous-représentation des femmes y devient la sous-représentation de toutes les femmes.

18%

à poste égal et compétence égales, c'est en moyenne ce que gagne en moins une femme artiste gagne par rapport à un homme

Les femmes artistes subissent pleinement les effets du sexisme :

> Rapport 2018 du Haut Conseil à l’Égalité : Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture

 

Majoritaires sur les bancs des écoles d’art puis mises aux bans des institutions, les femmes subissent encore pleinement le mythe de la toute-puissance du «génie créateur masculin». Elles sont aujourd’hui plus nombreuses parmi les étudiant·e·s puis progressivement, à l’image d’un processus d’évaporation, elles deviennent moins actives, moins payées, moins aidées, moins programmées, moins récompensées, et enfin moins en situation de responsabilité que leurs homologues.

 

Elles représentent aujourd’hui : 

60% des étudiant·e·s 

40des artistes effectivement actif·ve·s

20des artistes aidé·e·s par des fonds publics

20des dirigeant·e·s

10des artistes récompensées